Rechercher
  • natarajsadhana

"le yoga : miroir de soi" par Stéphane AYRAULT

Le jour où l’homme a inventé le miroir, une étape fut franchi dans sa découverte de lui-même. Il pouvait enfin percevoir son propre reflet, son visage, avec les aspects de lui qu’il allait apprendre à aimer aussi bien que ceux qu’il aurait du mal à accueillir, à accepter.

Le monde est un immense miroir, où chacun peut y découvrir sa propre image.

Est-ce que l’image que ce monde me reflète me correspond ? Quelles sont ses facettes que j’ai du mal encore à accepter pleinement ? Et quelles sont celles qui me font vivre de l’insécurité, de la peur, du jugement, de l’incertitude ?

Et si toutes ces facettes étaient le reflet de nos propres parts d’ombre ? Et si nous avions le pouvoir de guérir le monde en prenant soin et en réparant nos blessures encore douloureuses, à l’image d’un milliard de cellules qui en se régénérant, régénéreraient le grand Tout ?

Ce grand miroir qui est le monde nous éclaire sur notre besoin de nous aligner avec les lois universelles de la vie et de mettre de la cohérence dans notre esprit là où demeure de l’incohérence.

En percevant dans ce miroir un manque de respect, et si je saisissais l’opportunité d’aller explorer encore plus en profondeur mes propres espaces où je me manque de respect.

En percevant dans ce miroir de l’avidité, et si je saisissais l’opportunité d’aller explorer encore plus en profondeur mes propres espaces où l'avidité s’exprime en moi.

En percevant dans ce miroir de l’agressivité, et si je saisissais l’opportunité d’aller explorer encore plus en profondeur mes propres espaces où se manifeste de l’agressivité.

Que se passerait-il si j’allais explorer dans mon silence intérieur la réalité profonde de la création de mes propres pensées ?

Et si ce que je vois à l’extérieur et que je blâme et juge était un reflet de mes propres incohérences ?

Et si était venu le temps d’envelopper d’amour les parties de nous qui en ont besoin, de nous prendre dans les bras dans un espace d’amour et de bienveillance ?

Oui le monde n’est pas parfait, mais de voir la perfection dans chacune de ses imperfections nous aident à grandir, car tout ce sur quoi nous portons notre attention, grandit !

« Le Yoga n’est pas la façon d’exprimer

ce que nous sommes, il nous amène plutôt à vivre

et à comprendre ce que nous sommes »


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout