Rechercher
  • natarajsadhana

Du Karma au Karma Yoga

En vérité, sur ce plan terrestre, pris dans une roue infernale d'action-recherche de satisfaction-désir-action, l'homme ne peut ni abandonner l'action, ni trouver une satisfaction durable. Bien au contraire, liées à la loi du karma, les actions semblent l'emprisonner.


Que faire alors ?


La voie du karma yoga nous incite à accomplir l'action en ayant le désir d'obtenir un résultat qui serve aussi bien notre évolution que celle d'autrui.

Le grand sage Ramana Maharshi, lui, nous donne cette clé de sagesse : "Les actions accomplies avec une attitude de consécration au Seigneur, sans attachement au résultat, purifient le mental et sont un moyen d'atteindre la libération" .


Tous les grands maîtres passés et présents nous enseignent qu'il est possible de mettre fin à ce cycle infernal du karma. Ils ont appelé ce chemin la voie de la libération.


Les quatre grandes voies du Yoga que sont le Raja yoga,le Jnana yoga, le Karma yoga et le Bhakti yoga nous permettent de nous libérer de l'emprise de notre karma afin d'atteindre le but ultime du Yoga, l'état d'Eveil.


Le Karma yoga est avant tout une attitude plus qu'une action en tant que telle. Si l'action, elle, est liée directement à son auteur, le résultat lui, ne le sera pas. Quelles que soient l'intention ou la volonté de l'auteur de l'action, le résultat de cette dernière une fois accomplie sera indépendante de cet auteur.


"L'homme croit être l'auteur de ses actions alors qu'en réalité, tout est dirigé par "Cela", le lien est "Cela" et "Cela" est la source d'énergie. L'égo, c'est de croire que ce que nous faisons dépend que de nous" (Mâ Ananda Mayi)


C'est pour cette raison que le Karma yoga nous invite à réaliser nos actions en pleine conscience, à donner le meilleur de nous-même, la joie au coeur, le regard tourné vers la conscience suprême, tout en accueillant avec bienveillance le résultat quel qu'il soit, puisque nous n'en sommes pas maître. Ce n'est pas du fatalisme. c'est un état de conscience où nous percevons que sur un plan subtil, nous ne somme pas celui qui fait, et qu'il a un grand entendement qui agit dans l'intérêt d'un équilibre universel.


(Extrait du Livre "les 4 sagesses du Yoga" de Stéphane AYRAULT)




6 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout